She's Mercedes.

Une conversation à propos de la musique, de la carrière et des temps morts avec la
chanteuse Beth Ditto.

Beth Ditto

Une conversation à propos de la musique, de la carrière et des temps morts avec la
chanteuse Beth Ditto.

Beth Ditto a été la chanteuse du groupe de rock indépendant Gossip pendant 17 ans. Vint ensuite l’heure de la séparation. Mais cela n'a en aucun cas réduit au silence cette femme de caractère pleine de force et d’énergie. Son premier album « Fake Sugar » prouve qu’être une artiste solo n’a en rien ébranlé son aura. À l’occasion de la « me Convention », nous nous sommes entretenus avec la chanteuse auteur-compositrice de 1m58 au sujet de la production de musique en général et des raisons pour lesquelles il est si important que les artistes féminines s’affirment dans l’industrie musicale. Beth Ditto nous a aussi révélé son secret pour se détendre après une longue journée passée dans les studios ou en tournée.

"Je pense que toutes les industries ont peur des femmes fortes et indépendantes."

Beth Dito

Ecriture et alchimie

Beth Ditto

Ecriture et alchimie

J’écris des paroles et des mélodies, et j’interviens dans la production, mais je ne compose pas vraiment de musique — les parties de guitare, etc. Du coup, sans Nathan de Gossip avec qui écrire, je devais trouver de nouveaux partenaires de composition. Rencontrer de nouveaux coauteurs fut un looooong processus. J’étais convoquée à des espèces de « rendez-vous » avec des auteurs potentiels et, en général, je savais dans les 10 premières minutes si ça allait coller ou non. J’ai rencontré des gens incroyables, mais la connexion au niveau de l’écriture n’était pas toujours présente. J’ai vraiment adoré travailler avec Jackknife Lee et Chris Braide, et certains de ces morceaux ont fini sur l’album. Mais lorsque j’ai rencontré Jenn DeCilveo, tout s’est réellement mis en place et nous avons composé sans effort des dizaines de chansons ensemble. Ne cessant jamais de rire et de nous disputer dans les studios, nous avions tous les deux des opinions bien tranchées, mais nous étions également capables d’entendre la voix de la raison. La connexion était juste naturelle. Il est difficile de trouver la bonne personne avec la bonne alchimie, mais lorsque ça arrive, c’est fantastique !

Femme de caractère

Beth Ditto

Femme de caractère

Puisque vos paroles sont connues pour véhiculer des idées fortes et pertinentes, est-ce que « Fake Sugar » contient un message spécial que vous souhaitez partager avec vos fans ?

Les chansons parlent toutes de sujets différents, beaucoup d’entre elles concernent mon passé, l’Arkansas, le fait de grandir et de passer à autre chose. Les défis du mariage, la réalité par rapport à l’idéal. On pense aux concessions en termes d’espace ou de choses matérielles, mais pas en termes de ressenti, de ce qui se trouve au fond de votre cœur. Pourtant, il y a des sentiments profondément ancrés en vous sur lesquels vous allez devoir faire des compromis pour être dans une relation, et personne ne peut vous y préparer.

« Audacieuse », « franche », « énergique », « rebelle », « dotée d’un optimisme punk » — voilà quelques-uns des qualificatifs qui viennent à l’esprit pour décrire Beth Ditto. En tout cas, vous êtes perçue comme une vraie femme de caractère. Vous percevez-vous de la même manière ? Qu’est-ce que cela vous évoque lorsque vous entendez les gens vous décrire en ces termes ?

Je pense que ça provient surtout du fait que je suis bruyante, non ? Je connais beaucoup de femmes pleines de caractère, mais discrètes. Nous avons toutes notre propre manière d'affirmer notre caractère. Vraiment, je n’ai pas d’autre choix ! Je n’ai jamais été très douée pour faire ce que les gens attendent de moi.

L’industrie de la musique semble toujours en grande partie être dominée par des hommes. Pensez-vous que l’industrie de la musique a peur des femmes fortes et indépendantes ? Si oui, comment cela s’exprime-t-il ? Pouvez-vous nous parler de votre expérience à ce sujet ?

Je pense que presque toutes les industries ont peur des femmes fortes et indépendantes. C’est un fléau bien connu : si vous faites preuve d’assurance, vous êtes prétentieuse et irritable, et si vous ne l’êtes pas, vous n’arrivez à rien. C’est simplement une réalité qui, tout au long de ma carrière, étant ronde et lesbienne, a rendu l’ouverture de certaines portes plus difficiles que si j’étais un homme blanc mince hétérosexuel qui aime le rock indépendant. J’ai de la chance de pouvoir compter sur autant d’incroyables femmes pour travailler sur mon projet — un agent, un management, un producteur, des publicistes et des directeurs marketing de sexe féminin. Mais parmi toutes ces femmes responsables des relations publiques et chefs de produit au sein des maisons de disque, le peu d’entre elles qui occupent des postes de DIRECTION est frappant. Je n’en vois vraiment que quelques-unes. Et lorsque les rôles décisionnels sont occupés exclusivement par des hommes, décidant de qui signe un contrat et de quel argent est dépensé pour quel artiste, cela vous donne une industrie qui reflète les valeurs des hommes, les désirs des hommes et les préjugés des hommes.

Servir le cause

Beth Ditto

Servir le cause

Est-ce que cela vous dérange que les gens, surtout la presse, thématisent encore votre corps ? Nous sommes en 2017 — ne pensez-vous pas que nous devrions enfin rejeter l’idée d’une norme corporelle ?

Oui, ça arrive encore, mais c’est de moins en moins un problème comparé à il y a 10 ou 15 ans. À l’époque, j’étais une de seules femmes rondes a être représentée sur la scène musicale et aujourd’hui, il y a tellement de musiciens, d’actrices, de modèles et de designers aux formes généreuses qui travaillent dans le milieu. Ce n’est tout simplement plus aussi inédit. Je suis ravie d’avoir pu servir cette cause au début et je me réjouis de voir toutes ces femmes de poigne marquer aujourd’hui l’industrie de leur empreinte.

Est-ce que vous googlez votre nom ou lisez ce qui se dit de vous sur Internet ou pensez-vous qu’il vaut mieux ne pas prêter attention à ce genre de choses ?

Je ne lis absolument jamais la presse, que celle-ci soit positive ou négative. Il est essentiel de préserver sa santé mentale et de ne pas porter intérêt à ce genre de choses. 

Dans le cadre de votre travail, vous voyagez partout dans le monde et passer de longues périodes en studio ne ressemble pas à un travail de bureau. Avez-vous des rituels pour vous aider à vous remettre en mode « privé » ? Comment conservez-vous un équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée ?

Tout arrive par vagues. Il y a beaucoup de temps morts pendant un moment et puis soudainement, vous voilà à nouveau repartie dans le tourbillon. Je fais BEAUCOUP de crochet et de tricot, sur la route et à la maison. C’est là où vous me trouverez en tournée, sur ma couchette à crocheter des chapeaux et des pulls pour tous les bébés de mes amis ! J’ai également la chance de pouvoir parfois emmener ma femme en tournée. J’essaie donc d’emporter avec moi sur les routes ces éléments qui me rappellent la maison.

"J'essaie d'emporter avec moi sur les routes des éléments qui me rappellent la maison."

Beth Dito

Vous et votre femme Kristin (Ogata) vous êtes dit oui pour la seconde fois en 2014. À cette époque, le mariage gay venait tout juste d’être légalisé en Oregon, où vous vous êtes mariées. En tant que militante active dans la lutte pour les droits des personnes LGBT, à quel point était-ce important pour vous personnellement de marquer le coup avec ce second mariage?

Ce n’était vraiment pas que symbolique, nous avons dû le faire pour que notre mariage soit reconnu légalement dans l’État où nous vivons ! N’est-ce pas une absurdité !? Nous avons organisé un grand mariage à Hawaï en compagnie de tous nos amis et de notre famille, une grande célébration pleine d’amour, mais celui-ci n’avait aucune valeur légale dans l’Oregon. Lorsque la loi a changé, nous avons organisé une seconde petite cérémonie à notre domicile avec
simplement nos meilleurs amis en guise de témoins, pour légaliser le tout.

Vous vous êtes produite à la « me Convention ». L’un des sujets phares de cet événement portait sur la manière dont la numérisation avancée influence le quotidien. Quel est votre avis à ce sujet?

Je suis probablement la mauvaise personne à qui poser la question. J’adore Instagram, mais j’arrive à peine à comprendre Twitter. J’ai une vieille adresse e-mail Yahoo. Je m’intéresse principalement aux applications de livraison et à la possibilité de regarder The Office en streaming. Cela dit, j’aime la manière dont l’Internet crée de nouvelles communautés de protestation ; je pense que ce phénomène aura un grand rôle à jouer en ces temps de tensions politiques.